Une technologie disruptive

Les fonctionnalités proposées par cette technologie disruptive changent la donne économique. La fabrication additive aura à terme des effets bénéfiques considérables notamment concernant la réduction des coûts de transport et de stockage, la capacité à produire à la demande et à alimenter le réassort en fonction des besoins.

Les conséquences pour les métiers de différents secteurs d'activités seront très importantes. Les annonces ne relèvent plus de la science-fiction, mais constituent une réalité palpable, comme les objets imprimés grâce à cette technologie.

L’impression 3D est une approche pragmatique de la complexité. Il est facile de faire des choses complexes c’est un tout nouvel outil. 

L'impression 3D n'est pas une simple innovation au service d'un marché existant, elle constitue une technologie de rupture qui pourrait tout simplement chambouler l'industrie, tout autant que nos habitudes de consommation. Les impacts sociétaux, économiques et organisationnels sont à ce jour en phase d'analyse.

L'une des caractéristiques d'une technologie de rupture, c'est souvent qu'on ne la voit pas arriver, ou qu'on en sous-estime la portée.

La démocratisation de cette nouvelle technologie aura à terme des effets bénéfiques considérables notamment concernant les sujets suivants : 

  • Les des coûts de transport,
  • Les frais de douane,
  • Les coûts de stockage,
  • La capacité à produire à la demande,
  • La possibilité d'alimenter le réassort en fonction des besoins,
  • La possibilité de produire et d’adapter à la demande des pièces à l’unité,
  • La faculté de produire partout et localement.

Extrait de notre livre blanc.