Les impacts économiques de la fabrication additive

Des évolutions majeures

Cette technologie novatrice, longtemps cantonnée aux prototypes, entre dans une phase industrielle et tend à devenir une véritable méthode de production.

Avec ce mode de fabrication, en rupture avec la production de masse, tout un écosystème de sous-traitants peut se trouver impacté. Cela pourrait conduire à un vrai changement de paradigme dans l'industrie.
La fabrication à la demande rompt en effet totalement avec le principe des économies d'échelle, des grandes séries et des investissements de masse, qui se situe au fondement de la pensée industrielle.

L’impression 3D augmente le droit à l’erreur en perfectionnant les produits avant commercialisation. Elle pourrait aussi adapter la production à la proximité du lieu de distribution plutôt que produire en série loin de son lieu de distribution, l’une de ses principales limites actuelles. L’impression 3D permet de réaliser rapidement des pièces et de les ajuster aux besoins de l’industrie et des petites structures.

Les imprimantes 3D peuvent construire des composants plus grands et avec une plus grande précision et une résolution plus fine à des vitesses plus élevées et des coûts inférieurs. Ils deviennent une alternative viable aux procédés de fabrication classiques dans un nombre croissant d'applications.

La production permettant de créer des formes complexes et des structures qui n'étaient pas réalisables auparavant. La fabrication additive aiderait les entreprises à améliorer la productivité des matériaux en éliminant les déchets qui s'accumulent.

La capacité de faire des prototypes sans outillage permet aux entreprises de tester rapidement plusieurs configurations et de déterminer les préférences des clients, réduisant ainsi le risque et le temps perdu et de faire pencher la balance vers la production plus près des clients finaux.

De relativement petites installations locales avec des capacités d'additivemanufacturing pourraient remplacer les grands entrepôts régionaux. La fourniture de pièces de rechange pourrait même être sous-traitée : petits fabricants (ou fabs) situés par exemple, dans les aéroports, les hôpitaux, ou les grands sites de fabrication pourraient produire ces pièces pour une grande partie de l'équipement utilisé sur le site, avec des données fournies directement par les fabricants.

L'impression 3D pourrait réduire le coût de l'accès au marché pour les nouveaux entrants : La fabrication directe de produits finis simplifiée.

L'impression 3D transformera les industries de manière inattendue, déplacer la source d'avantage concurrentiel comme la capacité de fabriquer en grandes quantités à faible coût et vers d'autres domaines de la chaîne de valeur.

On entre dans l'ère de la production de masse personnalisée.

Aleandre Contat, auteur d'un état de l'art sur l'impression 3D en 2015.